Grande-Synthe aprés Loon-Plage

Publié le par zaibet


Grande-Synthe :

nouvelle Zone d'attente

pour l'Angleterre.


------



Après Loon-Plage, voici que Grande-Synthe est devenue l'un des principaux points de « chute » des réfugiés.

Située au bord de l'Autoroute A16 reliant la Belgique au tunnel sous la Manche, et donnant directement accés aux ports de Calais et Loon-Plage, la ville de Grande -Synthe est devenue un point de transit.


 

L'évasion : la seule issue, derrière la devanture,
la misère, les campements ...


    Ils sont actuellement prés d'une centaine en attente dans zone dite du Basroch.

La vie ou plutôt la survie s'y est organisée et de nombreuses tentes et cabanes y ont été installées. De nombreux habitants choqués par cette misère apportent quotidiennement nourriture, plats chauds ,vêtements, produits d'hygiène à ces    réfugiés dans le besoin.

Les associations bien évidemment sont présentes elles aussi et sont actives sur le terrain.Un extraordinaire élan de solidarité s'est créé autour de ces exilés.

Avec ou sans convictions religieuses, jeunes,moins jeunes, salariés, demandeurs d'emploi, français de toutes origines, étrangers; c'est un formidable élan pluriel à l'image de la population grand-synthoise qui s'est rendu solidaire des réfugiés.

 




La "24-24" de    Grande-Synthe ,
 une station 
bien   surveillée

(de tous )
non loin des    campements

  de réfugiés.

 


 

 

 

Deux jours à deux voire trois mois, les délais d'attente pour le passage sont très aléatoires. "No Chance" se lamentent les réfugiés qui tardent à passer voyant ce nouveau compagnon passé en Angleterre 2 jours seulement après son arrivée dans le campement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Refugiés à Grande -Synthe

 

 


Le Basroch : la Jungle synthoise
sur des dizaines d'hectares






Campement synthois
au bord de l'A16

 


 

 

 

 

                                                                                                                        Campement de Grande Synthe

 

 

 

En 2007,prés de 5000 personnes en "situation irrégulière" ont été arrétées sur le dunkerquois.

La situation en Irak ne s'améliorant pas,ils seront encore plus nombreux en 2008.


 

 

 


Publié dans soutien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article