Communiqué de la LDH

Publié le par zaibet

 

LIGUE DES DROITS DE L’HOMME

ET DU CITOYEN


SECTION DE DUNKERQUE

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Naguère encore « patrie des droits de l’homme », la France est défigurée par une loi Sarkozy-Hortefeux qui s’ingénie à rendre la vie encore plus infernale à des familles, des personnes d’origine étrangère, traitées comme des bouches inutiles et indésirables.

 

Nous en voulons pour preuve cette décision arbitraire prise par la Préfet, représentant de l’Etat, de renvoyer Xiaoli Lin vers son pays d’origine, la Chine où elle n’a plus aucun avenir et où son existence même est menacée. Cette jeune Chinoise, qui va avoir 21 ans, est de surcroît, de par la loi précitée, sur le point de se faire jeter à la porte de son foyer d’hébergement dunkerquois.

 

Pourtant cette jeune femme au parcours linguistique et scolaire exemplaire offre toutes les garanties d’une intégration réussie. Mais non :  un haut-fonctionnaire zélé a décidé de « faire du chiffre » en ordonnant son expulsion.

 

L’exemple venant d’en haut, faut-il s’étonner de l’acharnement mis par certains fonctionnaires subalternes à détruire les abris sommaires des migrants campant entre Loon-Plage et Calais ? Et que penser aussi de leurs zélés collègues qui, une fois de plus, une fois de trop, ont marqué au feutre indélébile comme du bétail les étrangers qu’ils avaient interpellés ?

 

En dépit des dénégations de circonstance du Préfet, la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen soutient sans réserve les militants du MRAP qui ont dénoncé ce comportement indigne d’une République démocratique. Elle appelle les citoyens, les démocrates de ce pays à rejoindre dans leur combat les organisations qui refusent que l’on défigure la République.

 

 

                                      A Dunkerque, le 8 novembre 2007

 

 

Publié dans soutien

Commenter cet article