Marquage HUmain

Publié le par zaibet

 

MARQUAGE HUMAIN

DE  RÉFUGIÉS  DU  DUNKERQUOIS

           

 

On pensait cette pratique révolue et d’un autre temps.

 

 

Le 24 Octobre 2007, lors d’une visite aux migrants, c’est une triste découverte que j’ai pu réaliser dans un refuge du dunkerquois. Des migrants en provenance de Lille et installés dans un bosquet, portaient aux mains des chiffres inscrits au marqueur indélébile.

Cette vision a fait monter en moi un sentiment nauséabond.

Beaucoup d’images ont traversées mon esprit à ce moment précis. De nos jours, seuls les animaux sont ainsi marqués .Ils sont au nombre de sept à porter encore pour quelques temps ces « stigmates».



Non, ces coups de feutre ne sont pas ces coups de feutre    faits par un enfant à son voisin sur les bancs de l’école.

Non, ces coups de feutre ne sont pas sans importance.

Non, ces coups de feutre ne doivent pas être considérés comme un « détail ».

 

Ces migrants sont encore des Hommes, ils sont en France, et  nous sommes au 21ème siècle !

 

Qui  peut oublier cela ?

 

Le MRAP du littoral dunkerquois interpelle Me Rama Yade Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme,  Me Michèle Alliot-Marie Ministre de l’intérieur et Mr Brice Hortefeux Ministre de l’immigration.


Des  explications doivent nous être fournies !

 

 

 

Aissa Zaibet   MRAP

Dunkerque le 29 Octobre 2007

Publié dans soutien

Commenter cet article

BENJ 12/11/2007 16:15

Tous cela me fais vomir, comment peut t ton marquer comme cela des humains ?!!! comment peut ton faire on bond en arriere si important !? moi petit internaute anonyme, je vous soutien dans votre demarche je souhaite, de tout mon coeur, que cette histoire ne s arrete pas la !                                       

Alex 02/11/2007 15:52

C'est pas jojo mais bon il n'y a pas si longtemps il aurait été au fer rouge, donc c'est deja un début...

Association SALAM 29/10/2007 23:17

L'association SALAM dénonce cette pratique dégradante qui avait déjà eu cours dans le Calaisis dans le passé. Les protestations de l'association SALAM avaient permis de mettre un terme à de tels agissements.
L'association SALAM soutient le MRAP Dunkerque dans sa démarche visant à interpeller Mme Rama Yade, Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, Mme Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, et M. Brice Hortefeux, Ministre de l’immigration, en vue d'obtenir des explications ainsi que l'arrêt de ce genre de pratiques.

thierry 29/10/2007 19:33

le marquage était déjà à l'oeuvre au temps de Sangatte, les sales habitudes ont la vie dure.