discrimination

Publié le par zaibet

Discrimination : les réfugiés interdits d’entrée dans un magasin; ou quand l’argent des migrants a une odeur !
 
 Dunkerque le 1 Juin 2006
 

 
 
 
 
Après avoir été humiliés et privés de beaucoup de leurs droits, voilà que maintenant on interdit aux migrants
l’accès aux magasins.
 
Des citoyens indignés et témoins de la scène n’ont pas hésité à nous interpeler cette semaine afin de porter à la connaissance du public cette véritable discrimination que subissent ces migrants.
 
 
Une surface de hard discount de notre littoral interdit systématiquement l’accès de son magasin à toute personne qui ressemble à « du » réfugié.
 
Voilà donc que maintenant on interdit à ces hommes et femmes la possibilité d’effectuer leurs achats.
 
Il semblerait que la société chargée de la sécurité ait transmis cet ordre discriminatoire à son personnel chargé de la surveillance, qui elle-même aurait reçu la consigne de la direction du magasin.
 
Cette surface est allée tellement loin dans ces pratiques que même des citoyens « en règle » se sont vues interdire l’accès car mal habillées ou ne parlant pas ou très mal le français.
 
Cette pratique discriminatoire a débuté en mai 2005 et continue aujourd’hui d’être pratiquée
 
Les migrants ne pouvant saisir la HALDE ( haute autorité de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité) du fait de leur statut de « clandestins » ( en situation irrégulière sans papiers ) ; nous saisissons donc le procureur et le sous- préfet afin de dénoncer et mettre fin à cette pratique inacceptable et d’un autre âge..
 
Bien évidemment nous demandons des explications à la direction nationale de l’enseigne.
 
Jusqu’où iront ce mépris et cette atteinte aux droits de l’homme ?
 
 
             Aissa Zaibet pour le MRAP de Dunkerque

Publié dans soutien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Pierre 15/06/2006 14:30

C'est facile de parler de ce sujet. Je sais c'est malheureux de voir les conditions de vie qui sont les leurs. Mais bon, il faudrait dès le début dans leurs pays respectifs leur montrer à quoi ils peuvent s'attendre en venant ici. La bas ils ne leur montrent rien des tentatives ratées (ex: ici Dunkerque ou Calais, les migrants africains qui traversent les mers en bateaux de fortune).
Des droits de l'homme parlons tiens en Cote d'ivoire ou des gens ont été chassés alors qu'ils y étaient nés pour la plupart, sans parler des viols de certaines femmes. Ou dans certains pays, qui mettent la religion avant tout et qui refusent l'idée de voir une église un temple ou une synagogue se construire chez eux (ex: afghanistan). Ces choses la non plus on ne les entend pas trop dans les médias. Et bien c la même chose pour les clandestins de calais et Dunkerque. On ne nous montre pas tout, et ce n'est pas qu'ici (Calais Dk) que ce genre de probleme est passé sous silence.
Sion le blog est bien documenté en information.
Bonne continuation.
Jean Pierre